À travers l’observation de nos modes de consommation, de cuisson et de digestion nous pouvons déchiffrer des phénomènes sociétaux plus ou moins tangibles, d’appropriation d’espace, d’appartenance à un lieu ou à une communauté, ainsi que notre rapport sentimentale aux ressources. La cuisine, commune à tous a toujours accompagné les repas de famille, les fêtes de quartier, les rites religieux et les célébrations traditionnelles. En sollicitant notre responsabilité politique en tant que ventre, nous dessinons des expériences culinaires et (ré)activons des espaces abandonnés, des dialogues perdus. 

 

Ci-dessous la description des 3 formats d'ateliers que nous vous proposons:

#atelier1

fermentation

nature, culture, société, écosystème, (micro)organisme, cycle, temps, communauté 

#atelier2

la cuisine

nature, culture, société, écosystème, (micro)organisme, cycle, temps, communauté 

#atelier3

pains et farines

industrie agroalimentaire, économie, aplatissement culturel, perte de biodiversité